Le ministère de la sécurité et de la protection civile avec l’appui technique et financier de le Fondation Hanns Seidel a organisé le mercredi 10 avril 2019 à Kara, une séance de sensibilisation sur le code de la route à l’endroit des conducteurs de taxi-motos. La rencontre qui a eu pour cadre le Palais des congrès s’inscrit  dans le cadre de la sensibilisation des conducteurs de taxi-motos, des jeunes et acteurs locaux sur la coproduction de la sécurité.

L’objectif de cet atelier est non seulement de rappeler aux conducteurs de taxi-motos et aux populations à la base le contenu du code de la route, mais aussi de permettre une collaboration entre les agents de sécurité et  les conducteurs pour qu’ils puissent jouer un rôle dans la chaîne de coproduction de la sécurité.

Les modules développés au cours de cette séance de sensibilisation sont entre autre : le profil et éthique professionnel du conducteur,  le civisme pour les rapports harmonieux en société,  quelle contribution du conducteur de taxi-moto dans la coproduction de la sécurité et les statistiques de l’insécurité routière au Togo pour le compte de l’année 2018. Ainsi selon les statistiques générales : au premier semestre de l’année 2018, il y a eu 2840 accidents qui ont occasionné 3817 blessés et 286 morts et au deuxième semestre, il y a eu 2974 accidents entrainant 4134 blessés et 306 morts.

« Il a été constaté au cours de l’année 2018 beaucoup de cas d’accidents et les plus impliqués étaient les conducteurs de taxi-motos. Il est aussi important qu’on vienne à côté d’eux pour ensemble réfléchir sur comment éviter au maximum les cas accidents », a indiqué M. ABI Kéméya-Abalo, Commissaire principal de la police au cabinet du ministère de la sécurité et de la protection civile qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de cet atelier.

Il avait à ses côtes le préfet de la Kozah, le colonel BAKALI Hèmou Badibawou et le président de la délégation spéciale de la commune de Kara, TCHANDAO Wella. Le préfet BAKALI a dans son mot de bienvenue salué cette initiative du ministère de la sécurité et de la protection civile qui garantie la sécurité des populations à la base. Il a par la même occasion trouvé en cet atelier une occasion pour les conducteurs de taxi-motos, les acteurs locaux et les acteurs de la sécurité  d’éveiller leur conscience pour lutter contre l’insécurité.

Reportage: OUTOUN Napo