Les filles et fils de la préfecture d’Assoli ont célébré leur fête traditionnelle Kamaka. L’édition 2019 de cette célébration s’est déroulée sur le terrain municipal de Bafilo en présence du ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs Kossivi EGBETONYO autour du thème « la promotion du patrimoine culturel : Opportunité du PND pour le développement de nos communes » . La fête Kamaka est une reconnaissance en vers Dieu et les mânes des ancêtres pour les bonnes récoltes de la campagne agraire évaluée.

Au- delà de l’aspect agraire de cette fête, Kamaka reste également une célébration identitaire du peuple Tém d’Assoli. Elle constitue aussi une occasion pour les filles et fils de ladite préfecture de réfléchir sur le développement de leur localité. Pour le ministre Kossivi EGBETONYO représentant le Président de la République, la célébration de Kamaka s’inscrit dans la perspective de valorisation et de promotion des nos valeurs culturelles et identitaires. Cette célébration a été marquée par la présentation, la dégustation des mets issus des produits agricoles du milieu et la prestation de divers groupes folkloriques venus de contons de la préfecture.

Toujours le samedi 21 décembre dans le canton de Koumondè dans l’Assoli, c’était l’édition 2019 de la fête traditionnelle Souwa. Une fête aux origines mystiques marquées par de danses folkloriques de cette nature.

Sont concernés par cette fête, cinq villages dont Kidèrou, Bouzirè, Sore et Katchaladè en plus de Kpéwa. La particularité de la célébration de la fête Souwa reste les plaisanteries que lancent les danseurs dans la perspective de corriger les mœurs. L’édition 2019 de la fête Souwa a démarré par une libation exécutée par la famille ADJAY, détentrice de ce pouvoir.

C’était en présence de plusieurs autorités politiques, administratives traditionnelles, civiles et militaires au devant desquelles le ministre en charge de la communication FOLY BAZA Katari qui avait à ses côtés sa collègue des transports Zouréatou TCHAKONDO.

Eric TAZOU et BOUKPESSI Hadarou