« Impératif d’excellence et enjeux de visibilité », c’est sous ce thème que l’Université de Kara (UK) a organisé une journée porte ouverte le Vendredi 04 Septembre 2020. Il s’agissait pour les autorités universitaires lors de cette journée, de présenter l’état actuel de l’environnement numérique de travail à l’Université et faire découvrir ses nouvelles réalisations au public. Ces efforts s’inscrivent dans le cadre de son plan stratégique décennal 2014-2024 en son axe 2. Au cours de cette journée porte ouverte les autorités de l’UK ont présenté les avancées en matière de l’ingénierie de la pédagogie numérique et le logiciel Anonyme. Une technologie qui favorise l’autonomisation de l’anonumat/désanonymat des copies dévaluation et saisie des notes. Elle assure également leur rapidité, fiabilité et sécurité.

« A partir de la rentrée 2020-2021, l’Université bascule définitivement dans la pédagogie hybride c’est à dire qu’ il y aura des cours qui vont se dérouler en partie à distance et en partie en présentiel. Des cours comme les travaux pratiques vont se dérouler en présidentiel», a déclaré le président de l’UK, Professeur Komla SANDA.

Les autorités universitaires ont saisi également l’occasion offerte par cette journée porte ouverte pour inaugurer trois nouvelles infrastructures. Il s’agit d’abord de l’Agora 21 janvier 1999 en référence au décret présidentiel créant l’Université de Kara. Le coût total de cet édifice construit au campus nord, est évaluer à plus de 281 millions de francs CFA. Ensuite de l’Agropole Gingembre situé toujours au campus nord et estimé à plus de 86 millions de francs CFA. Il est destiné à la production des huiles pour favoriser les plantes aromatiques. Enfin de l’Agora 21 janvier 2004 situé au campus sud, qui fait référence à la date de démarrage des activités pédagogiques au sein de ladite université. Ces édifices ont été construits sur le Budget autonome de l’UK.

« Le bilan à mis parcours permet de constater que l’Université de Kara a engrangé beaucoup de résultats positifs d’autant plus que tous ces efforts rentrent dans la droite ligne du processus de modernisation de l’enseignement supérieur dans lequel le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche s’est engagé depuis quelque temps », a laissé entendre la Directrice de Cabinet du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Mme Ama Dzifa GAMETI.

 

OUTOUN Napo