Un atelier de formation des producteurs agricoles sur la reconnaissance et les méthodes de lutte contre la chenille légionnaire d’automne s’est tenu le 14 janvier 2021 à Kara. Organisé par la direction de la protection des végétaux à l’endroit du comité des producteurs des céréales des régions de la Kara et de la centrale, il a pour objectif le renforcement de compétences des participants sur la lutte contre le ravageur des végétaux.

Outre les conditions climatiques qui causent des pertes aux producteurs agricoles, il y a aussi l’envahissement des cultures par la chenille légionnaire d’automne encore appelée Spodoptera Frugiperda.  Apparue pour la première fois en Afrique et au Togo en 2016 venant de l’Amérique, la chenille légionnaire peut s’attaquer à plus de 80 variétés de plantes et cultures, plus particulièrement le maïs dont les effets sur la production augmente chaque année.

Selon Monsieur TAGBA Atsou Directeur de la protection des végétaux au Ministère en charge de l’Agriculture, pour lutter contre la chenille légionnaire, « il faut entre autres renforcer la surveillance sur le terrain, utiliser la lutte chimique sur seuil et surtout l’utilisation des biopesticides ».

Précisons que dès l’apparition de ce ravageur des végétaux, l’Etat Togolais a apporté un appui financier et matériel en vue de réduire les dégâts sur la production céréalière.

Théophile LEMHAROU et OURO-OAGO Rachid