8 minutes

Face au phénomène d’urbanisation de plus en plus croissante au Togo, plusieurs réformes en lien avec le Plan National de Développement (PND) sont en cours afin de passer progressivement la main au secteur privé. Pour faire face à ce défi majeur, le gouvernement togolais a reçu le soutien de la République Fédérale d’Allemagne à travers son programme ProDED/GIZ. La phase pilote de mise en œuvre des formations de courtes durées dans le domaine de l’agriculture a été lancée le jeudi 25 novembre 2021 à Kara à l’intention de 60 jeunes des deux sexes diplômés ou non à raison de 05 jeunes par métier et par ville.

« Cette formation de courtes durées dans le domaine agricole peut aider un grand nombre de jeunes demandeurs d’emplois à faire un transfert de compétence de base qui leur permettra de démarrer leurs propres Activités Génératrices de Revenus, la formation va durer entre 03 et 09 mois », a annoncé le chef de programme ProDED/GIZ, André RON.

L’initiative mettra en place un dispositif d’offres de formations dans les métiers porteurs à savoir : Formation en élevage de volailles et de petits ruminants à Dapaong ; Maraichage-compostage, transformation de viande et poisson à Kara ; Formation en forage, irrigation, maraichage-compostage à Sokodé ; Transformation de fruits en jus et sirop, transformation de viande et poisson à Atakpamé ; Elevage de petits ruminants et de volailles, maraichage-compostage à Tsévié et élevage de petits ruminants, volailles et pisciculture à Kpalimé. Cette initiative a pour finalité de réduire le chômage et d’atteindre les objectifs du PND.

« A travers ces formations, les jeunes à la fin ne vont pas rester à la maison disant qu’ils attendent quelqu’un pour l’employer, ils se créent eux-mêmes automatiquement leurs emplois », a constaté le Directeur de la formation professionnelle et de l’apprentissage, TCHINDO Tchalim Constant.

La cérémonie de lancement de ces formations de courtes durées a été présidée par le ministre délégué, chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat, Kokou EKE HODIN.

Jean Baptiste BAMANA et ATADEGNON Emèdèssê

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.