Démarrage ce Lundi à Kara d’une formation à l’endroit des jeunes et femmes entrepreneurs. C’est une initiative de l’Autorité de Régulation des Marché Publics (ARMP) en collaboration avec la Direction Nationale de contrôle des marchés Publics (DNCMP) et le Fonds d’Appui aux Initiatives économiques des jeunes (FAIEJ). A travers cet atelier de  formation, les organisateurs entendent outiller les participants sur l’environnement des  marchées publics et la préparation des offres. Ainsi le Togo poursuit ses efforts afin d respecter le taux de 25% de marchés publics réservé aux jeunes et femmes entrepreneurs, ce malgré la pandémie de coronavirus. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette formation qui va se dérouler sur toute l’étendue du territoire nationale.

Pour ce faire, le Togo a été subdivisé en trois (03) zones. La zone 1, c’est la région de Lomé et ses  environs, la zone 2 va de Tsévié jusqu’ ‘à la lisière de Sotouboua et la zone 3 va de Sotouboua jusqu’à Cinkassé. Il sera question de former plus de deux milles(2000) jeunes et femmes entrepreneurs de Lomé à Cinkassé. Plusieurs modules sont inscrits à l’agenda de cette formation, entre autre, tout ce qui constitue l’environnement des marchés publics, la veille commerciale, le montage des offres. Le Directeur Général de l’ARMP M. Aftar Touré Morou, a exhorté les jeunes entrepreneurs à plus de courage car la vie d’entrepreneur est une vie d’abnégation. Quant au préfet de la Kozah le Colonel BAKALI Hèmou Badibawou, qui a présidé la rencontre, il a exhorté les participants à faire en sorte que les objectifs visés par cette formation soient atteint. La formation sur le plan nationale prend fin en Août, mais  celle débuté ce Lundi 01 Mars 2021 à Kara ne va durer que deux (02) jours.

Jacqueline TOKI et ATADEGNON Emédéssê