7 minutes

Le palais des congrès de Kara a accueillie le 31 Juillet 2022, l’apothéose des manifestations marquant la célébration de la Journée Internationale de la Femme africaine dans la préfecture de la Kozah. C’est un concours de chants et danses qui a mis fin aux festivités organisées par la Fédération des Unions de Groupements des Femmes de la Kozah (FUGFK). Les associations de femmes des 15 cantons de la préfecture étaient donc en compétition devant un grand public et un jury composé de 05 membres. Les messages des différentes prestations ont tourné autour du thème : « Enjeux et défis du processus d’autonomisation de la femme togolaise cas de la préfecture de la Kozah ».

A l’issue de cette compétition musicale, l’Union cantonale de Bohou prend la première place, suivie de Lama, Soumdina, Landa et Awandjélo.

« Les membres de jury se sont basés sur quatre critères de notation notamment : l’habillement, l’occupation scénique, le message véhiculé et le timing », a déclaré Mme Koudjoukalo MEBA, membre de jury.

Il faut rappeler qu’avant cette journée apothéose, les membres de la Fédération ont effectué des activités telles que : le reboisement, l’opération de salubrité et des émissions radiophoniques.

Pour Mme Kossiwa KABIYA, présidente de la Fédération des Unions de Groupements des Femmes de la Kozah (FUGFK), la journée a été une réussi. La cérémonie de lancement de ce concours de chants et danses a été présidée par le Directeur Régional de la Planification représentant le préfet de la Kozah.

Hassim Maliawaî a salué les actions louables et salutaires notamment la promotion de la femme dans la vision du chef de l’Etat. Il a exhorté les femmes à croire en leur capacité et avoir confiance en elles.

OUTOUN Napo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *