10 minutes

Le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale Kodjo ADEDZE  a mené deux grandes activités vendredi à Kara. Il a été dépêché par le gouvernement pour venir transmettre les compassions du gouvernement aux femmes victimes de l’incendie du marché provisoire le 1 er janvier dernier. Il était sur le site pour constater les dégâts et ensuite il a instruit les autorités compétentes à évaluer les dégâts et procéder à la réparation rapide des hangars brulés afin de permettre à ces femmes de se relancer.

Le ministre a également effectué une séance de travail avec les entreprises engagées dans la construction du nouveau marché de Kara avec pour principale question « à quand la fin des travaux ??? ».

Le gouvernement donne ainsi jusqu’au 31 Mars 2022 aux entreprises pour finir la construction du nouveau grand marché .C’est un ministre visiblement remonté et fâché contre la lenteur des travaux que les entrepreneurs ont  rencontré vendredi matin à Kara. « Le Dead line qu’on vient de se donner du 31 Mars doit être respecté. Il doit être le  dernier. Nous ne voulons plus entendre en terme de rapport décaissement de 90 pour cent, taux d’exécution 83 virgule telle non, les femmes n’ont pas besoin de ça. Nos sœurs de Kara n’ont pas besoin de pourcentage et s’il vous plait le coordonnateur surtout celui qui relève de moi n’entre plus dans mon bureau pour me dire on a fait un décaissement de temps on a atteint un niveau de décaissement de tant… » a lancé le ministre ADEDZE.

Pour lui , il est inadmissible que depuis huit ans, les femmes commerçantes , victimes de l’incendie de leur ancien marché de Kara soient à la merci de tous les aléas dans le marché provisoire lui aussi victime d’un incendie le 1er janvier 2022.

« Aucune entreprise ne peut vouloir s’éterniser sur un chantier parce que vous perdez de l’argent. Donc nous même ça nous fait mal d’être ici depuis huit ans et donc nous devons tout faire pour que le délai qu’il a donné là pour qu’on puisse sortir de ça et donc pour cette raison, nous souhaitions que le gouvernement nous accompagne aussi financièrement. Pour que lorsqu’on introduit les décomptes, que ces décomptes-là puisses passer »  a déclaré M.Robert DATE chef d’entreprise.

Le ministre a obligé les chefs d’entreprises à prendre des engagements pour le Dead line fixé au 31 Mars 2022.

Pour Wilfrid ABIOLA, représentant pays de la BAD, institution qui accompagne le Togo, tous les moyens sont mis pour que les travaux s’achèvent  fin  mars.

Pierre Fintakpa LAMEGA et ATADEGNON Emédéssê

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *