La cérémonie de prestation de serment de SEM Faure Essozimna Gnassingbé s’est déroulée le dimanche 03 mai 2020 au Palais de la Présidence de la République devant la Cour Constitutionnelle.

Cette cérémonie intervient trois mois après la publication par la haute juridiction en matière électorale des résultats définitifs de la présidentielle du 22 février 2020, déclarant le candidat du parti UNIR, SEM Faure Essozimna Gnassingbé vainqueur au premier tour de ce scrutin avec un score de 70,78%.L’audience a été marquée par plusieurs temps forts, notamment l’entrée et l’installation du Président réélu, la lecture de la décision de la Cour Constitutionnelle déclarant SEM Faure Essozimna Gnassingbé président élu, et la prestation de serment du Président de la République, conformément à l’article 64 de la loi fondamentale.

Avant d’être renvoyé dans ses nouvelles tâches, le chef de l’Etat a juré, de remplir fidèlement et loyalement la charge liée à sa haute fonction.

Autres temps solennels, l’intervention du Président de la Cour Constitutionnelle, la remise au Président Faure Gnassingbé du drapeau national par les Forces armées togolaises (FAT) en sa nouvelle qualité du chef des armées, et du Grand Collier du Grand Maître des Ordres Nationaux en sa qualité du nouveau président Ordres nationaux par le ministre d’Etat Barry Moussa Barqué, Grand Chancelier des Ordres nationaux, et les civilités de la Cour au Président élu.

Après avoir vanté les mérites du Président réélu à travers son bilan largement positif, le président de la Cour Constitutionnelle Aboudou Assouma a souhaité plein succès au chef de l’Etat pour son nouveau mandat. Un quinquennat avec beaucoup de défis à relever sur les plans politique, économique et social.

Le Président Faure Gnassingbé s’est engagé à poursuivre la consolidation du climat de paix et de sécurité, la mise en place d’une gouvernance plus ouverte et inclusive, la production de la richesse en accélérant le développement des secteurs à fort potentiel, les réformes économiques et politiques, la politique des grands projets d’infrastructure, et l’amélioration des services sociaux et du système sanitaire et éducatif.

En raison de la situation sanitaire liée au COVID-19, la cérémonie a vu essentiellement la présence des plus hauts responsables administratives, politiques et militaires du pays.