8 minutes

Les procédures d’indemnisation des victimes des accidents de la circulation selon le code des assurances de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurance (CIMA) et la convention harmonisée de la carte brune CEDEAO ont fait l’objet d’un atelier de sensibilisation le lundi 12 Septembre 2022 au Palais des congrès de Kara. C’est une initiative de la direction nationale des assurances du Togo. L’atelier a réuni des magistrats, avocats, médecin experts, policiers et gendarmes, intermédiaires d’assurances des victimes, syndicats des transporteurs et des taxis motos. Il fait suite à un diagnostic du secteur des assurances qui a montré une dégradation de son image et le manque de confiance des populations dus au défaut de prises en charge des victimes et à la faible cadence des règlements des sinistres automobiles en particulier.

« Pour certains, nous les assureurs, nous n’agissons pas dans un délai relativement court. C’est l’occasion de communiquer sur notre corps de métier. Il s’agit aussi de faire comprendre au public et aux usagers la façon dont nous arrivons à indemniser les victimes », a indiqué le Secrétaire Général permanent du comité des assureurs du Togo, Damien ADAMAH TASSA.

«  Il y a des véhicules qui viennent de l’extérieur notamment de l’hinterland, nous sommes arrivés à un code harmonisé qui permet au moins de trouver une solution qui satisfasse les parties, notamment le code CIMA que partage 14 pays », a-t-il ajouté.

L’atelier de Kara qui intervient après celui de Lomé vise à promouvoir une meilleure prise en charge des victimes des accidents de la circulation conformément aux mécanismes assurantiels adoptés au niveau national et sous-régional. Les travaux se sont déroulés en présence du Maire de la commune Kozah 1, représentant le préfet de la Kozah. PIDABI Bawoubadi a salué cette initiative de la direction nationale des assurances du Togo qui vient à point nommé, contribuer à régler les difficultés rencontrées dans le processus d’indemnisation des victimes d’accidents de la route pour le bien-être des populations.

OUTOUN Napo et AGOUDA Abdel-Razak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.