tde1

Pour s’assurer de  la mise en œuvre des mesures urgentes afin de résoudre le problème de pénurie d’eau, les DG de la TDE et SP-EAU accompagné de leur staff  technique ont effectué une tournée ce mercredi 10 avril 2019 dans la région de la Kara. Ils ce sont rendus sur les sites abritant les installations de production et de distribution d’eau potable de Lama Tchalodè, Bohou, Yadè et du barrage de la Kozah, Kémérida, Koka tde4s’exécutent les travaux d’équipement des forages en pompes électriques à gros débit au profit des populations.

En effet depuis quelques semaines, les perturbations sont observées dans le système d’alimentation en eau dans la ville de Kara et les localités de Kétao, Pagouda et Niamtougou. Ces perturbations sont les conséquences matérielles du changement climatique que subit l’Afrique en général et le Togo en particulier provoquant  un manque de pluie couplé d’une très forte chaleur entrainant une forte augmentation des besoins en eau des populations desservies.

Ces besoins fortement croissant en eau soumettent la production du barrage à une très forte pression entrainant malheureusement des tde5pénuries.

Pour trouver une solution appropriée à cette pénurie il faut augmenter la production d’eau traitée pour répondre à la forte demande.

 Selon le DG de la Togolaise des eaux (TDE) Monsieur YAWANKE Waké GBATI, les mesures d’urgence entreprises consistent à :

Equiper 5 forages à gros débit identifiés dans les environs de la ville de Kara pour renforcer la couverture en eau de la ville,

Réaliser des forages à fort débit pour desservir directement les villes de Kétao, Pagouda et Niamtougou, ce qui permettrait de soulager le barrage de la Kozah dont le niveau est au plus bas,

Automatiser les structures grosses consommatrice d’eau telles que la garnison militaire de Kara, les écoles d’instruction militaire, la base chasse de Niamtougou, le centre hospitalier universitaire de Kara etc.…en les dotant de mini système d’adduction d’eau potable (AEP).

Le DG de la SP-EAU (société de patrimoine eau et assainissement en milieu urbain) Monsieur ASSOU TOM Koumayi  a quant à lui relevé que le barrage de la Kozah connait un envasement qui s’explique par le faite qu’il y a l’érosion au niveau du bassin versant. Cette érosion est accentuée par les cultures sur les flancs du barrage qui font que  lorsqu’il pleut, toute la terre est arrachée vers le barrage. En fin  il a alors appelé la population riveraine à plus de civisme  afin qu’elle s’interdise de cultiver aux abords du barrage.    

Il est à préciser que les travaux prévus pour la mise en œuvre de toutes ces mesures doivent se faire concomitamment en vue de permettre la normalisation de la desserte de la ville de Kara et ses environs dans les meilleurs délais.

Apres la région de la Kara, les deux Directeurs Généraux ont mis le cap tde3sur la région des savanes plus précisément à Mango. Ils sont allés constater le fonctionnement de la station de traitement d’eau de la TDE depuis que les nouveaux dispositifs ont été mis en place pour améliorer la qualité d’eau traitée et distribuée aux populations.

Rappelons que dans le but de résoudre durablement le problème de pénurie d’eau dans la ville de Kara et ses environs, un accord de prêt d’un montant de 12 milliards a été signé avec le fond Koweitien le 31 Janvier 2019.Les fonds sont   destinés à financer le projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville  de Kara à partir de la mobilisation de l’eau de la rivière Sara à Bafilo.

OURO-AGORO Rachid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *