Mettre à la disposition de la population des 05 villages du canton de Tchitchao de l’eau potable, c’est l’objectif d’un  projet initié par l’ONG Programme d’Aide pour le Développement Economique et Social ( PADES) et son partenaire Hydraulique Sans Frontière (HSF). Evalué à 230 millions de francs CFA pour une durée de 8 mois, le projet prévoit  pour l’adduction d’eau la construction d’un réservoir d’eau de 100m3, de forages et la mise en place d’un réseau d’eau potable avec 12 bonnes fontaines .

« Pour le moment les villages Lohou et Hazé sont concernés par la projet d’adduction d’eau. Mais nous sommes entrain de réfléchir déjà à l’extension à tous les autres villages du canton. Notre chance, c’est que nous  disposons d’un forage à haut débit qui est capable de distribuer de l’eau dans le canton », a indiqué le Directeur exécutif de l’ONG PADES, M. BATCHALE Agouda.

« Le volet assainissement consiste à construire 05 latrines publiques VIP et à sensibiliser la population aux gestes d’hygiène », selon la chargée du suivi du projet, Mme Naomi MOUNIER.

Il faut signaler que l’ONG PADES et son partenaire Hydraulique Sans Frontière travaillent également avec d’autres partenaires tels que la Faculté des Sciences et Technique (FaST) de l’Université de Kara. Cette dernière apporte son expertise en termes d’analyse de la qualité de l’eau du réservoir en construction.

 OUTOUN Napo