11 minutes

Les meilleurs reboiseurs de la région de la Kara ont reçu leurs prix le jeudi 18 janvier 2024.Cest au cours d’une cérémonie officielle organisée par le ministère de l’environnement et des ressources forestières. Ils sont trois lauréats à avoir émergé dans leurs entreprises de restauration environnementale en 2023 désignés meilleurs reboiseurs parmi un total de 21 concurrents pour les sept préfectures de la région de la Kara.

Il s’agit de M. Nyama Alassane de la préfecture de la Kozah. Il a planté sur une superficie de 14 hectares 5. Troisième meilleur reboiseur qui gagne 700.000 francs CFA en plus d’un gadget. Le deuxième meilleur reboiseur a pour nom Mme Bonfo Abira venue de la préfecture de Bassar. Elle a planté sur une superficie de 23 hectares et gagne 1 million de francs CFA en plus d’un gadget. La première place est revenue à M. Adom Assima, venu de la préfecture de La kozah. Il a reboisé 27 hectares. Il gagne 1,2 million de francs CFA, un trophée en plus d’un gadget. Chef canton de son état, il se dit fier du prix de son labeur.

« Au début, je croyais que c’était des blagues. C’est comme si j’étais en train de m’amuser. Certains trouvaient que le chef lui aussi se gênait trop. Mais aujourd’hui, c’est une fierté pour moi parce que j’ai encore un pouvoir que je ne sais pas. J’arrive à communiquer avec les arbres et c’est un plaisir quand je vois les arbres. Je suis fier. J’ai un objectif parce que nous avons créé une coopérative. Actuellement, nous sommes déjà au-delà de 400 hectares. Nous avons l’objectif pour 2030 d’atteindre 1000 hectares. Et je suis sûr qu’avec des incitations comme ça, nous atteindrons notre objectif ».

Ces trois lauréats défendront les couleurs de la région de la Kara lors de la compétition au plan national pour désigner les meilleurs reboiseurs du Togo édition 2023. Ces récompenses sont des mesures incitatives dans le cadre de l’initiative de reboisement intensif d’un milliard de plans sur toute l’étendue du territoire à l’horizon 2030 voulu par le chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé, comme le précise Dr Ama Atutonu, directrice des ressources forestières, représentant le ministre en charge de l’environnement.

« Pour réaliser cette ambition, il faut nécessairement la contribution de tous les acteurs. Maintenant, les acteurs de reboisement qui ont pris à corps l’ambition du gouvernement et qui ont investi pour augmenter la superficie reboisée, augmenter le nombre de plantes mises en terre, il est nécessaire, conformément à notre code forestier, qu’on pose des actes. Et c’est l’un des actes que nous posons depuis 2022, c’est le prix au meilleur reboiseur. Pour les encourager à faire mieux, c’est aussi inciter les autres acteurs à leur emboîter le pas. »

Il s’agit donc de la deuxième édition de cette récompense saluée par le préfet de la Kozah, une manière selon lui de restaurer le couvert végétal non seulement de la région de la Kara, mais au-delà de l’ensemble de notre pays. Précisons qu’une opération de mise en terre de plants a précédé la cérémonie officielle de remise de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *