6 minutes

Les luttes traditionnelles des évala se sont poursuivies le vendredi 15 juillet 2022 avec les finales dans les cantons de Koumea, Landa, Lama et Djamdè. Dans les cantons de Lama et Kouméa les luttes se sont déroulées en présence du représentant du chef de l’Etat, le ministre d’État ministre de l’administration territoriale Payadowa BOUKPESSI.

Le terrain cantonal du lycée de Lama a connu une effervescence ce jour. Nature clémente par rapport aux éditions antérieures mais le spectacle était au rendez-vous dans et autour de l’arène. Des hommes pour les uns couverts de talk ; pour les autres le visage totalement noirci. Pour cette finale qui a opposé Lama-haut à Lama-bas. A la fin c’est Lama-bas qui a gagné Lama-haut par 33 contre 22.

Avant cette finale de Lama et pour ouvrir le bal des finales de ce vendredi, l’arène sur le Lycée cantonal de Kouméa est ouverte aux lutteurs de la coalition Keweye et celle de Piyou. Ce sont les lutteurs de la coalition Keweye qui ont réussi à dicter leur loi à leurs congénères de Piyou battus par 24 contre 13 pour Piyou. Chez les ahoza la coalition Keweye a dominé leurs adversaires de Piyou par une petite victoire de 10 contre 9.

Le même spectacle de lutte a eu lieu dans le canton de Landa sur le terrain du centre artisanal en présence du président de la Haute autorité de l’Audio visuelle et de la Communication TELOU Pitalounani, représentant le chef de l’Etat. Elle a mis aux prises les lutteurs de Kassi-Dewa-Landa et ceux de Kadja-Houloung-Kpagalo. A la fin des empoignades, ce sont les évala de Kadja-Houloung-Kpagalo qui ont perdu 20 contre 21 pour Kassi-Dewa-Landa. Pour les ahoza, c’est   Kadja-Houloung-Kpagalo qui domine par 21 contre 15.

Rachid OURO-AGORO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.