7 minutes

Le Baccalauréat 1ère partie (Bac1) a donné le ton aux examens nationaux de fin d’année scolaire 2021-2022 dans toutes les régions du Togo. Dans la région de la Kara, les épreuves ont été officielles lancées dans le centre d’écrit de Bafilo, préfecture d’Assoli par le Directeur Régional de l’Education Kara, GNONEGUE Kodjo. Ils sont au total 704 candidats répartis dans trois centres d’écrit pour l’enseignement technique et 7847 candidats répartis dans 21 centres d’écrit pour l’enseignement  général dans la région de la Kara à composer pour l’obtention du quitus leurs permettant d’accéder à la classe de terminale.

« Toutes les conditions sont réunies pour que les candidats puissent composer. Comparativement à l’année dernière, nous avons une augmentation de 07 candidats. En termes de genre, l’effectif des garçons a connu une régression.  Mais au niveau des filles, c’est plutôt une augmentation de 207 candidates cela veut dire que les filles sont restées à l’école », a indiqué le  Directeur Régional de l’Education Kara, GNONEGUE Kodjo.

Dans la préfecture de la Kozah, c’est le préfet, Colonel BAKALI Hèmou Badibawou qui a lancé le démarrage des épreuves au Lycée Maman N’Danidaha de Pya. Accompagné du 1er Adjoint au Maire de la commune Kozah 1, TATA Kélèm et du chef d’Inspection de l’Enseignement Secondaire Général, KARANGOU Yaka, ils ont visité les centres d’écrit de la préfecture pour constater le déroulement des épreuves.

Pour le compte de cette première journée les candidats ont donc composé en Français dans la matinée.

En lançant cette 1ère épreuve, le préfet BAKALI a exhorté les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes.  L’examen du BAC 1 édition 2022 qui a donc démarré le 16 Mai 2022 prend fin le vendredi  20 Mai 2022.

OUTOUN Napo et ATADEGNON Emédéssê 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.